L'offre active des services de santé en français

Cinq recommandations pour donner suite aux efforts entrepris jusqu'à maintenant pour assurer les droits constitutionnels du français en Ontario.

Recommandation 1 : Pour une définition opérationnelle de l’offre active
Que le Ministère de la Santé et des Soins de longue durée se dote d’une définition de l’offre active pour la santé en français et que celle-ci prenne en compte les critères suivants : offre proactive sans demande; visibilité, disponibilité et qualité; équité; approche centrée sur le client; accessibilité à l’ensemble des services de santé dans un continuum de soins.

Recommandation 2 : Pour un plan de communication de l’offre active 
Que le Ministère de la Santé et des Soins de longue durée élabore et mette en œuvre, selon les Directives sur les communications en français, un plan de communication visant à faire connaître le droit à des services de santé en français ainsi qu’à sensibiliser et informer la population et les intervenants en santé sur le concept de l’offre active et ses implications.

Recommandation 3 : Pour une imputabilité du système à l’égard des SEF 
Que le Ministère de la Santé et des Soins de longue durée établisse une filière d’imputabilité du système (gouvernement de l’Ontario, MSSLD, RLISS) à l’égard des SEF et de l’offre active comprenant des mesures d’évaluation de la qualité des services offerts en français dont celle de la satisfaction des francophones à l’égard des services reçus.

Recommandation 4 : Pour un engagement des fournisseurs à l’égard des SEF 
Que les RLISS prévoient et assurent des ententes avec les fournisseurs de services de santé qui les engagent à développer l’offre active de SEF et à mesurer les progrès et l’atteinte des objectifs.

Recommandation 5 : Pour des outils et des pratiques d’offre active diffusés et partagés. 
Que le Ministère de la Santé et des Soins de longue durée libère des fonds pour assurer la documentation des bonnes pratiques et des outils en matière d’offre active et qu’il en assure l’échange, la diffusion et le partage auprès de tous les intéressés.

pdfrapport complet1.35 MB