Webinaire: L'équité d'accès aux soins et aux professionnels de santé en langue minoritaire

Date: 16/05/2012

Bien que le Canada se soit doté de deux langues officielles, le français langue majoritaire au Québec et l'anglais langue majoritaire dans le reste du Canada, un certain nombre de francophones et d'anglophones de ce fait vivent en contexte linguistique minoritaire (CLOSM).

Des études antérieures ont montré que cette situation agit comme déterminant de la santé et entraîne un état de santé et un accès différentiel aux ressources. L'objectif de cette communication est de comparer la minorité à la majorité linguistique en termes d'accès aux professionnels de santé capable de desservir en langue minoritaire.

Nous avons utilisé le recensement de 2006 pour créer notre base de données des professionnels  stratifiée par sexe, âge, capacité linguistique et de la population francophone et anglophone minoritaire.

Nous avons construit un indice comparatif permettant d'établir le ratio du nombre de professionnels capable de desservir en langue minoritaire par rapport 100 000 de population minoritaire et majoritaire (IPSLOM).

Les minorités linguistiques sont désavantagées par rapport à la majorité linguistique en termes d’accès aux professionnels de la santé dans 8 des 13 provinces/territoires canadiens. La variation dans les valeurs de l’indice IPSLOM montre une variation considérable au niveau des régions sociosanitaires. Les minorités linguistiques de l'Ontario sont désavantagées dans 12 régions sociosanitaires sur 14, du Québec dans 18 régions sur 18 et du Nouveau-Brunswick  dans 4 régions sur 7.

L’équité en matière de soins de santé est une dimension cruciale de la politique canadienne. De nombreuses études montrent que malgré un accès universel aux soins, des disparités importantes perdurent que ce soit en termes d’accès aux services qu’en termes des résultats escomptés en ce qui a trait à la bonne santé. Notre indicateur IPSLOM s’est avéré d’une grande utilité pour cerner les inégalités d’accès des minorités linguistiques aux professionnels et aux services de santé.

Conférencière

Louise Bouchard, PhD: Professeure, Sociologie, Institut de recherche sur la santé des populations, l'Université d'Ottawa.

Jan Warnke, PhD: Chercheur spécialisé dans l’analyse spatiale des déterminants sociaux et contextuels de la santé pour la recherche et diffusion en lignes, Université Laval.

Télécharger la présentation

Source: CHNET Works!